Facts About Air Canada

Faits sur Air Canada

  • Circuits d'oxygène – 1936-1946

    Air Canada a été l'une des premières sociétés aériennes à équiper son parc complet d'appareils non pressurisés d'un circuit d'oxygène fixe, basé sur le principe du sac à recirculation d'air, à l’usage des membres d’équipage et des passagers.
  • Dégivrage – 1938-1939

    Air Canada a été la première société aérienne à doter son parc complet, à commencer par les Lockheed 1408 et 1808, de buses pour le dégivrage à l’alcool du pare-brise entier.
  • Norme de spécification de maintenance – 1956

    Air Canada a élaboré des normes de spécifications techniques pour la préparation des instructions techniques qui, le 1er juin 1956, sont devenues une norme de spécification de maintenance reconnue internationalement, adoptée en principe par l’Air Transport Association of America.
  • Boîte noire – 1965

    Au début des années 1960, Air Canada a participé à la conception de l'enregistreur de vol multicanal. En 1965, Royston instruments, une entreprise anglaise spécialisée en électronique, a conçu, avec l'aide d'ingénieurs d'Air Canada, l'enregistreur de vol multicanal — aussi appelé boîte noire — qui a été installé dans les appareils DC-8 et Vanguard d'Air Canada.
  • Moteur à réaction – 1er avril 1960

    Air Canada a été le premier transporteur aérien à reconnaître l'efficacité attribuée auréacteur à double flux — communément appelé le moteur à réaction — et à utiliser ce type de réacteur dans l'aviation civile en mettant en service le DC-8 sur la ligne transcontinentale Montréal–Vancouver.
  • Dégivrage éléctrique - 1961

    Avec le lancement du Vanguard de Vickers en 1961, Air Canada à introduit au Canada le dégivrage électrique des surfaces aérodynamiques.
  • Système informatisé de réservations – Le 24 janvier 1963

    Air Canada a lancé le premier système électronique de réservations au monde. Le système, conçu et fabriqué au Canada par Ferranti Canada, a déclenché une croissance considérable de la téléinformatique chez les transporteurs aériens. La mise en œuvre de ReserVec a été achevée le 24 janvier 1963.
  • Avion-cargo à réaction - Octobre 1963

    Le lancement du DC-8F Jet Trader a fait d'Air Canada la toute première société aérienne à exploiter un avion-cargo à réaction (avion tout-cargo).
  • Parc entièrement turboréacté - Le 12 avril 1963

    Air Canada a été la première grande société aérienne à avoir un parc aérien entièrement turboréacté après avoir retiré du service ses derniers appareils DC-3 à hélices. Le parc aérien entièrement turboréacté a entraîné une plus grande productivité et une maintenance moins onéreuse.
  • A320 – Le 25 janvier 1990

    Air Canada a été le premier transporteur aérien du Canada à mettre en service l'A320.
  • Vols sans fumée – Octobre 1990

    Air Canada est devenue le premier transporteur régulier au monde à proposer des vols sans fumée entre l'Amérique du Nord et l'Europe. Auparavant, Air Canada avait été la première société aérienne canadienne à interdire la fumée à bord de ses vols nolisés et réguliers en Amérique du Nord et dans les Antilles.
  • Téléphone à portée de la main – Le 8 septembre 1992

    Air Canada a été la première société aérienne du monde à offrir le téléphone de bord à portée de la main, pour tous ses clients et à bord de tous ses appareils.
  • Billet électronique – Le 7 décembre 1995

    Le billet électronique a fait son apparition au Canada lorsqu'Air Canada a testé ce service sur certains parcours au pays. Puis, la Société l'a rendu accessible dans tout le Canada et sur ses lignes transfrontalières en 1996.
  • A319 - Décembre 1996

    Air Canada a été le premier transporteur aérien en Amérique du Nord à mettre en service l'A319. Le tout premier vol de cet appareil a eu lieu sur la ligne Toronto-Boston.
  • CyberAubaines - Le 12 février 1997

    Le lancement des cyberAubaines a permis à Air Canada de devenir le premier transporteur aérien au Canada à diffuser par courrier électronique des offres spéciales et des réductions à ses clients.
  • Enregistrement Express - Le 30 août 1999

    Air Canada a été la première au Canada à employer la borne libre-service Enregistrement Express.
  • Billet électronique intercompagnies - Le 14 juin 2000

    C'est à Air Canada et à United Airlines que l'on doit le tout premier billet électronique intercompagnies.
  • Structure tarifaire simplifiée - Mai 2003

    Air Canada a été la première société aérienne nord-américaine à simplifier sa structure tarifaire pour les réservations en ligne sur tout le réseau intérieur.
  • Passes multivols - Avril 2004

    Les Passes multivols autogérées en ligne d'Air Canada ont constitué une première dans l'industrie et ont mené à la création de Passes permettant un nombre illimité de vols contre des mensualités fixes.
  • Système de divertissements intégré au dossier - Juin 2005

    Air Canada a été le premier transporteur aérien à installer à même le dossier des systèmes de divertissements individuels à bord de petits avions à réaction assurant des liaisons court courriers.
  • Fauteuils-lits - 10 novembre 2005

    Air Canada a été le premier transporteur nord-américain à doter de fauteuils-lits toutes les cabines de classe affaires des appareils réaménagés assurant des liaisons internationales.
  • Code à barres bidimensionnel - 2006

    Air Canada a été le chef de file dans l'établissement des normes du code à barres bidimensionnel pour l'industrie du transport aérien.
  • Lecture optique du code à barres bidimensionnel – 22 septembre 2006

    Air Canada a été la première société aérienne en Amérique du Nord à mettre en œuvre la lecture optique du code à barres bidimensionnel avec l'introduction de cette technologie sur les cartes d'accès à bord et les itinéraires-reçus.
  • Carte d’accès à bord électronique – 21 septembre 2007

    Air Canada a été la première société aérienne en Amérique du Nord à introduire lescartes d'accès à bord électroniques pour l'enregistrement mobile à l'intention des clients qui utilisent un téléphone cellulaire ou un téléphone intelligent.
  • Service mobile d’avis sur les vols – 4 août 2009

    Air Canada a été la première société aérienne en Amérique du Nord à lancer unservice d'avis pour les vols retardés ou annulés et pour les changements de portes d'embarquement. Les avis sont envoyés directement à des téléphones dotés de la messagerie électronique ou à des adresses électroniques.
  • Applications d'Air Canada – 20 août 2009

    Air Canada est devenue la première société aérienne en Amérique du Nord à proposer des applications pour les appareils de Apple (août 2009) et de Blackberry (octobre 2009). Grâce à ces applications gratuites, les voyageurs qui possèdent des appareils mobiles peuvent facilement récupérer leurs cartes d'accès à bord électroniques, obtenir des renseignements sur leurs vols en temps réel, recevoir des avis de modification d'itinéraire et d'autres renseignements.
  • Application d’Air Canada Cargo – 2 novembre 2010

    Lorsqu'elle a introduit l'application mobile d'Air Canada Cargo, Air Canada est devenue la première société aérienne à proposer une solution de suivi mobile du fret.
  • Application de Vacances Air Canada – 20 avril 2011

    Vacances Air Canada est le premier voyagiste au Canada à offrir une application mobile gratuite à ses clients qui utilisent des appareils de Apple et de BlackBerry.
  • Réservation mobile – 12 septembre 2011

    Air Canada a été le premier transporteur au Canada à mettre en place la réservation mobile, au moyen de son application pour appareils Apple.

En raison de contraintes d'espace liées à l'appareil que notre partenaire commercial régional utilise pour le vol d'une durée de 54 minutes entre Toronto et Cleveland, nous ne sommes malheureusement pas en mesure de transporter M. Rose, avec son fauteuil roulant, pour son voyage à Cleveland le mois prochain.  Bien que cet appareil puisse transporter plusieurs types de fauteuils roulants, la porte de soute du biréacteur régional CRJ est trop petite pour que son fauteuil roulant puisse entrer. En vue de répondre aux besoins de M. Rose, nous avons entre autres discuté avec le fabricant du fauteuil roulant pour déterminer si ce dernier pouvait être démonté de manière à pouvoir le faire entrer dans la soute. Nous avons également exploré d'autres itinéraires, mais nous n'avons pu trouver de solution appropriée. (L'aéroport de Cleveland est considéré comme un aéroport « national américain » et il est principalement desservi par des avions de transport avion de transport régional; les vols d'Air Canada au départ et à destination de Toronto sont les seuls vols « internationaux ».)

Nous comprenons que M. Rose soit déçu. Cette situation est une exception regrettable, puisque M. Rose a lui-même précisé qu'il a voyagé par avion sans problème plus de 40 fois, y compris à bord des appareils d'Air Canada. Nous prenons très au sérieux notre engagement à l'égard de l'accessibilité des transports. Nous avons transporté 2 335 aides à la mobilité motorisées l'an dernier ainsi que des dizaines de milliers de fauteuils roulants manuels. À l'aéroport Pearson de Toronto seulement, nous offrons un service de fauteuil roulant à plus de 350 000 clients par année. La petite porte de soute du biréacteur régional CRJ de 50 sièges passagers est la cause de cette situation inhabituelle. Cela dit, il s'agit d'un appareil très prisé pour les marchés régionaux avec plus de 550 de ces appareils en service en Amérique du Nord et ailleurs dans le monde.

Il faut noter que la réglementation canadienne et américaine reconnaît que les sociétés aériennes peuvent faire face à des limitations relativement à leur capacité de répondre aux besoins des passagers ayant des besoins spéciaux à bord de certains appareils plus petits. Par exemple, le Règlement sur les transports aériens, adopté en vertu de la Loi sur les transports au Canada, stipule que :

148 (2) lorsque le transporteur aérien utilise un aéronef de moins de 60 sièges passagers dont la conception ne permet pas le transport d'une aide visée à l'alinéa 1) a), il :

  1. n’est pas tenu de transporter l’aide;
  2. doit informer la personne de transport disponible pour les soins.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les services d'Air Canada concernant les clients ayant des besoins spéciaux.

Nous sommes très préoccupés lorsque l'on nous signale de telles situations impliquant des adolescents. Dans le cas présent, le dossier de réservation ne comportait aucune indication selon laquelle Hayden était un adolescent de 15 ans voyageant seul. Notre politique existante est très claire : nos agents prennent soin d'un jeune passager ayant besoin d'une assistance spéciale, et ce, même si son parent ou tuteur n'a pas demandé notre service pour enfant non accompagné. Entre autres, ils lui trouvent une chambre d'hôtel, sous réserve des disponibilités, ainsi qu'un accompagnateur. Si aucune chambre d'hôtel n'est libre, nous avons des solutions de rechange, selon lesquelles du personnel reste avec l'enfant. Cependant, nous ne pouvons prendre les mesures appropriées que si nous sommes mis au courant de la situation du voyageur. Notre agent de porte n'a été informé qu'il s'agissait d'un adolescent voyageant seul que le lendemain matin.

Pour les clients, en particulier les parents ou tuteurs, cette situation malheureuse est un important rappel que, lorsqu'ils font une réservation, ils doivent s'assurer de nous fournir tous les renseignements nécessaires, notamment l'âge des jeunes passagers voyageant seuls, leurs coordonnées ou tout autre renseignement qui nous aidera à mieux les servir. Il est primordial que les dossiers de réservation comprennent cette information, car le processus de billetterie est électronique et la modification automatique des réservations en dépend. De plus, les parents et tuteurs doivent insister sur le fait que si, en tout temps, le jeune voyageur a besoin d'aide, il ne doit pas hésiter à s'adresser à l'un de nos agents.

Des problèmes d'exploitation entraînent parfois un bouillonnement d'activités à la porte d'embarquement. En l'occurrence, en raison de difficultés mécaniques, nous nous occupions de nombreux passagers touchés par le remplacement de l'avion affecté au vol initial d'Hayden par un appareil comprenant moins de places. Nous n'avons donc malheureusement pas été en mesure de faire monter à bord tous les passagers qui détenaient une réservation pour ce vol, et Hayden, comme d'autres passagers, a été réacheminé par le prochain vol disponible. Depuis, notre équipe des Relations clientèle a communiqué directement avec la famille pour lui présenter ses excuses et lui offrir une indemnité. 

Air Canada surveille de près le prix du carburant; il représente notre plus grande dépense et nous envisageons constamment d'apporter des modifications à la tarification et à la capacité.

De nombreux autres facteurs ont une incidence sur la tarification, notamment la conversion des devises, les conditions du marché, la concurrence, l'offre et la demande. Nous les examinons continuellement afin d'en tenir compte pour ajuster les tarifs à la hausse et à la baisse. De tels ajustements de prix sont courants au sein de l'industrie. Comme le carburant est acheté en dollars américains, la récente diminution de la valeur du dollar canadien a eu une incidence défavorable sur le coût réel du carburant pour les transporteurs canadiens.

Air Canada tient à proposer des prix concurrentiels dans tous les marchés, mais cela dit, nous ne pouvons pas faire de suppositions quant aux modifications ultérieures des tarifs ou des frais.