Réservez des vols avec Air Canada vers Hongkong (HKG) à partir de

Select journey type

Entrer pour sélectionner la classe de voyage et les passagers.

Offres pour vols de dernière minute vers Hong Kong (RAS), Chine

CAD

*Les tarifs affichés ont été recueillis au cours des dernières 48 heures. Ils pourraient ne plus être offerts au moment de la réservation. Apprenez-en davantage à propos de cette offre. Des frais additionnels liés aux bagages et aux produits et services optionnels peuvent s'appliquer.

Réservez des vols avec Air Canada vers Hong Kong (RAS), Chine (HKG)

Guide de voyage à Hong Kong (RAS), Chine

Yardbird

Pour le chou-fleur KFC

Arrivez tôt à ce resto sans réservation si vous voulez éviter la queue. Cela dit, le yakitori, un cocktail de feu, et le chou-fleur KFC (Korean Fried Cauliflower) valent l’attente.

Lung King Heen

Pour la cuisine chinoise étoilée

Ce restaurant du chef Chan Yan Tak, qui propose certains des meilleurs char siu (porc barbecue) en ville, est le premier établissement chinois à avoir reçu trois étoiles au Michelin. Situé dans l’hôtel Four Seasons, le Lung King Heen (qui signifie « vue des dragons ») sert une cuisine cantonaise authentique comme des dimsums et un ormeau braisé.

Tim Ho Wan

Pour des dimsums abordables et étoilés au Michelin

C’est probablement le resto étoilé au Michelin le plus abordable au monde. Tim Ho Wan propose des dimsums authentiques et accessibles. Goûtez aux brioches au porc, à la fois moelleuses et croustillantes et farcies d’une garniture de porc barbecue. Ou misez sur les dumplings au porc, coiffés de baies de goji et servis avec une sauce chili. Si vous ne trouvez pas le temps de vous y attabler pendant votre séjour, passez par leur comptoir situé au centre commercial IFC, au-dessus de la station de l’Airport Express.

Little Bao

Pour les meilleurs bao

La chef May Chow a réinventé les traditionnelles brioches de porc barbecue en les garnissant de poulet frit Sichuan et de poisson tempura. Essayez les frites à la truffe et les raviolis aux côtes levées pour accompagner votre sandwich et laissez-vous tenter par un bao à la crème glacée au thé vert arrosé de lait concentré.

Kau Kee

Pour des nouilles authentiques

Si vous aimez les nouilles, ne quittez surtout pas Honk Kong sans avoir goûté un bol de nouilles e-fu au bœuf de ce resto. La queue s’étire jusqu’à la rue, mais vous n’aurez pas à patienter trop longtemps. Soyez toutefois prêt à partager votre table avec des étrangers, une pratique courante dans les restaurants chinois traditionnels.

Elephant Grounds

Pour un café parfait

Elephant Grounds est l’un des rares cafés de Hong Kong qui torréfie ses propres grains. Accompagnez votre boisson d’un sandwich à la crème glacée fait de brioches à la cannelle, de gaufres ou de macarons géants. Jetez un œil à leur compte Instagram pour découvrir les nouveaux parfums.

Stockton

Pour des cocktails classiques

Ce speakeasy à l’ancienne est facile à manquer. Indice: cherchez une entrée sans affiche sous le restaurant Fish & Meat, puis descendez les quelques marches qui vous mèneront à une porte éclairée d’une simple ampoule. Avec une sélection de 150 whiskys différents, le choix peut s’avérer difficile. Le cocktail Hawtrey, fait de gin, de vermouth, de marasquin et d’angustura, se démarque particulièrement.

Sai Kung

Pour une excursion d’une journée

Prenez l’autobus depuis la station de métro Shatin ou Choi Hung vers ce village de pêche et profitez de la journée pour admirer la trop souvent négligée verdure de Hong Kong. Empruntez à pied le sentier MacLehose, louez une jonque (bateau) vers une petite île à l’écart et gavez-vous d’une sélection attrayante de fruits de mer. Finissez la journée avec un délicieux durian à la première adresse de la grande chaîne locale Honeymoon Dessert.

Tai O

Pour croquer de jolies photos

Prenez un taxi (ou l’autobus 11) depuis la station Tung Chung pour atteindre ce petit village de l’île de Lantau, surtout connu pour ses maisons sur pilotis construites sur l’eau. Offrez-vous un tour de bateau et partez à la découverte des dauphins de l’Amazone, une espère noire qui devient rosâtre à l’âge adulte.

Broadway Cinematheque

Pour les films indépendants

L’un des derniers cinémas de répertoire de Hong Kong présente des nouveautés et des films indépendants de partout sur la planète et est le théâtre, toute l’année, de nombreux festivals. Après une représentation, fouinez à la librairie de l’établissement et commandez un latte à la rose au café Kubrick.

South Island art scene

Pour les artistes d’ici et d’ailleurs

Les stations de métro du sud de l’île de Hong Kong vous donnent facilement accès à la scène artistique émergente de Wong Chuk Hang et de Tin Wan. Le secteur compte une myriade de galeries, d’ateliers, de cafés et de restaurants. Faites un arrêt à Art Statements, pour des expositions d’artistes internationaux, ou à Mur Nomade pour admirer les projets d’art collaboratif d’artistes locaux.

Dragon’s Back

Pour une promenade panoramique

Coupez-vous quelque peu de la frénésie de la ville en arpentant Dragon’s Back, l’un des sentiers pédestres les plus populaires de Hong Kong. Le trajet de 8,5 km prend environ quatre heures à parcourir. Profitez des vues sur l’île et terminez votre promenade par un pique-nique sur la plage de Big Wave Bay.

Shanghai Tang

Pour des souvenirs colorés

Cette chaîne de boutiques de luxe est l’endroit par excellence pour magasiner à Hong Kong. Son magasin phare, situé dans un immeuble historique, est rempli d’articles colorés avec une touche asiatique: sacs à main, livres reliés en cuir, vêtements. Si vous voulez faire une folie, optez pour du sur mesure.

Sneaker Street

Pour les chaussures

Vous trouverez ici toutes sortes de chaussures décontractées, des espadrilles aux sandales, en passant par les souliers de soccer ou de golf. Visitez Toronto Sport ou Walker Shop afin de faire des trouvailles et de profiter d’aubaines.

The Upper House

Pour un séjour luxueux

Niché dans les étages supérieurs du Pacific Place, un centre commercial du quartier Admiralty, cet hôtel a été dessiné par l’architecte renommé Andre Fu. L’Upper House offre des chambres luxueuses, incluant des salles de bain inspirées des spas, avec baignoires de pierre calcaire et douches à effet de pluie. Réservez une table au Café Gray Deluxe, le restaurant du 49e étage, pour profiter du meilleur coup d’œil sur le coucher de soleil.

The Peninsula Hong Kong

Pour le charme d’antan

Construit en 1928, le plus vieil hôtel de Hong Kong est reconnu pour son élégance intemporelle et pour sa situation enviable, tout près de l’avenue des Stars et des boutiques de la rue Canton. Prenez le thé d’après-midi dans le hall de cet hôtel surnommé la «Grande dame de l’Extrême-Orient» entre les palmiers et les colonnes coiffées de gargouilles. Le chef Andy Cheng a conçu une gamme de petits sandwichs et de pâtisseries qui sont servis sur de la porcelaine Tiffany. Un véritable festin pour les yeux et l’estomac.

Tuve

Pour le décor minimaliste

Inspiré de photos d’un lac brumeux de Suède en hiver, cet hôtel a été conçu avec des matériaux bruts, comme le béton et le fer. Pomponnez-vous dans votre salle de bain de marbre blanc avec les produits de la marque Fresh. Pour le souper, optez pour les pappardelles maison et bœuf Wagyu australien du Silver Room, le restaurant italien caché derrière les portes d’acier du hall.

Cordis Hong Kong

Pour les boutiques à proximité

Cet hôtel de 42 étages est planté au cœur de Mong Kok, un district couru par les adeptes du magasinage. Rechargez vos batteries dans votre baignoire surdimensionnée avant de prendre le souper au Ming Court. Le restaurant de l’hôtel, deux fois étoilé par Michelin, sert des plats cantonais raffinés, tels que le cochon de lait et le réputé poulet servi avec champignons sauvages et foie gras en pot de terre cuite.

Hyatt Regency Hong Kong, Sha Tin

Pour les voyageurs actifs

Tous les membres de la famille trouveront leur compte dans cet hôtel du nord de la ville. Des activités sont offertes aux moins de 12 ans (comme l’écojardinage et l’origami), et un terrain de tennis et une piscine extérieure de 25 mètres font partie des attraits de l’endroit. Louez une bicyclette au centre sportif et pédalez autour du port Tolo pour profiter de la vue sur les montagnes et la côte.

Lanson Place Hotel

Pour un voyage en famille

Sis dans un bâtiment de style français du XIXe siècle, cet hôtel offre des chambres lumineuses munies de cuisinettes (réfrigérateur, micro-ondes et ustensiles de cuisson) parfaites pour les familles ou les longs séjours. Visitez les boutiques du quartier mouvementé de Causeway Bay pour dénicher le souvenir parfait avant de faire un pique-nique d’après-midi au parc Victoria.

Hotel Indigo Hong Kong Island

Pour un séjour en plein centre-ville

Cet hôtel de Wan Chai comprend un bar sur son toit et une piscine qui surplombe la ville et ses rues. Passez la journée à explorer les attraits du quartier, comme la Blue House, un immeuble à appartements de quatre étages bleu vif, ou partez à la chasse aux souvenirs abordables au marché de Wan Chai.

Information sur le déplacement à partir de l'aéroport, le transport en commun et bien plus.

À partir de l’aéroport

Déplacé de Kowloon à l’île de Lantau en 1998, l’aéroport international de Hong Kong est situé à 35 km du centre-ville. L’Airport Express vous y amène en moins de 25 minutes. Le train, qui s’arrête aussi à Kowloon et Tsing Yi, coûte 110$HK (205$HK pour un aller-retour). Le taxi de l’aéroport au centre-ville coûte environ 300$HK. Les autobus de l’aéroport sont lents, mais desservent la plupart des quartiers de Hong Kong à petit prix: entre 20$HK et 40$HK.
Airport Express : hongkongairport.com

Transport en commun

Le métro de Hong Kong (MTR, pour Mass Transit Railway) permet d’atteindre presque tous les points d’intérêt en ville. Les autobus sont aussi conviviaux, avec une signalétique en chinois et en anglais. Le tramway (surnommé Ding Ding) et le traversier Star Ferry sont aussi abordables et offrent des vues magnifiques sur la ville.
MTR : mtr.com.hk
Star Ferry : starferry.com.hk

Taxi

Les taxis peuvent être hélés n’importe où dans la ville, et le prix plancher s’établit à 22$HK. Après deux kilomètres, le tarif change tous les 200 mètres et à chaque minute d’attente. Des frais additionnels s’appliquent si vous avez des bagages ou si vous souhaitez traverser le port. Les pourboires ne sont pas obligatoires, mais il est commun d’arrondir au dollar près et de laisser la monnaie au chauffeur.
Transport Department Taxis : 852-2804-2600

En périphérie du brouhaha de la métropole, découvrez une campagne en voie de réensauvagement.

Par Michael McCullough

Photo: Kari Medig

«Si on va trop vite ou que vous avez besoin d’une pause, dites-le », insiste Miriam Lee, à quelques pas devant, alors que nous gravissons un escalier soigneusement dallé de pierre. Je pèse le pour et le contre dans mon esprit vidé par l’effort : d’un côté, je suis en vacances, en mauvaise forme et pas pressé ; de l’autre, je suis un Canadien, un intrépide du dimanche qui hisse ses sacs dans les Rocheuses et la chaîne Côtière en été. Je ne vais pas prier des citadins hongkongais de ralentir pour souffler. Nous continuons donc notre pénible ascension et bientôt les broussailles et arbustes se raréfient de chaque côté du MacLehose Trail, sentier hongkongais de 100 km, et une pagode se profile. « On va sûrement s’arrêter ici », me dis-je. « Selon lui, on devrait continuer », lance Mme Lee en parlant de notre guide, un dénommé Tom. (Celui-ci refuse de me révéler son nom de famille ou de poser pour une photo, s’étant éclipsé du boulot.) « Il y a une plus belle vue là-bas. »

Bien sûr, Tom a raison. Après la pagode, la crête que nous suivons se met à descendre en serpentant jusqu’à un promontoire rocheux flanqué de plages désertes aux eaux bleues. Nous faisons halte pour admirer le paysage, à peine le temps de laisser passer un groupe de touristes japonais en casquettes à couvre-nuques battant au vent. Après 20 autres minutes de descente, nous foulons le sable de Long Ke. D’environ 250 m de large, c’est la plus grande des deux plages vues tantôt. Des campeurs ont planté une tente (la plage est un des 13 sites de camping le long de ce sentier qui traverse d’est en ouest les Nouveaux Territoires), et des randonneurs d’un jour piqueniquent sous les pins en gardant un œil prudent sur un taureau sauvage qui traîne dans le coin. Environ 500 bovins sauvages errent dans ce parc boisé. « Ils descendent du bétail de fermes abandonnées », m’explique Mme Lee. Taureau ou pas, j’enlève bottes et vêtements, sauf mon caleçon, et entre dans le clapotis des vagues. L’onde est fraîche et limpide, libre des déchets qui flottent sur les plages du delta de la rivière des Perles, à l’ouest. Mais le plus épatant, c’est que, dans cette cité-État notoirement saturée de 7,5 millions d’habitants, je suis le seul à l’eau.

Je suis venu à Hong Kong pour explorer le côté sauvage de l’ex-colonie britannique. Il y a près de 30 ans, j’ai eu un avant-goût des espaces verts de Hong Kong lors d’une escale au retour d’une virée postuniversitaire en Asie du Sud-Est. Des compagnons de dortoir à l’auberge de jeunesse où je logeais m’ont invité à un piquenique dans les montagnes. Je me rappelle avoir pris plusieurs moyens de transport (métro, traversier, bus de tailles diverses) jusqu’à un charmant parc au bord d’un lac. Depuis, je me suis toujours demandé combien d’autres paisibles lieux sauvages se trouvaient ici.

Cette fois-ci, pas de nature vierge : les collines, déboisées par manque de combustible pendant la Seconde Guerre mondiale, sont en voie de réensauvagement, et l’on n’échappe jamais complètement au smog des usines continentales. Mais je redécouvre les avantages de la périphérie de Hong Kong comme destination de plein air. Grâce à l’étendue du réseau de transport en commun, je peux m’isoler à moins d’une heure du centre-ville et marcher d’un endroit à l’autre sans revenir sur mes pas. (Créé dans les années 1970, le réseau de parcs est sillonné de sentiers qui ont dans certains cas plusieurs siècles, vestiges de villages désertés quand l’agriculture à petite échelle a cessé d’être rentable.) Et avec tant de lieux où se repaître, même hors des sentiers battus, je n’ai pas à traîner mon lunch.

Repartis randonner après ma baignade, nous sommes entourés de théiers en fleurs, de papillons et de chants d’oiseaux. Notre excursion matinale prend fin au barrage est du réservoir High Island, chef-d’œuvre d’ingénierie dont les murs en remblai de roches relient le continent à un groupe d’îles en ceinturant les anciens fonds marins pour former un réservoir d’eau douce surélevé. En attendant un taxi, nous arpentons la partie du site qui rejoint la côte. Ici, des colonnes de basalte parfaitement hexagonales s’élèvent à 100 m au-dessus de la mer, rappel du fait que l’est de Hong Kong représente la caldeira d’un volcan géant qui a explosé il y a 140 millions d’années. J’essaie d’imaginer la force de la remontée de lave rencontrant la puissance de refroidissement de l’océan, qui a pétrifié cette forêt de colonnes rocheuses.

Le lendemain, en quête d’histoire un peu plus humaine, je marche jusqu’à Lai Chi Wo, un village hakka encore (à peine) habité dans le nord-est des Nouveaux Territoires, près de la frontière chinoise. Hakka signifie « familles invitées », en référence aux vagues de migrants qui ont fui des guerres au nord pour s’établir il y a 300 ans sur les terres vacantes peu fertiles près de Hong Kong. De nos jours, nombre de Hakkas sont réinstallés à Londres et ailleurs en Europe du Nord, mais l’hiver ils reviennent invariablement à leurs demeures ancestrales, pour la plupart des maisons de deux étages en stuc, cordées dans une enceinte d’environ 100 m2 seulement. Je discute avec un homme en vêtements de travail élimés qui tente de réparer l’entrée d’eau de sa maison familiale. « La ville nous alimente en électricité, mais pas en eau », explique-t-il en désignant d’un geste le réservoir à proximité. « Nous avons notre propre système de puits. »

Au sortir du village, alors que je me retourne pour admirer son rempart chaulé, un coureur en lycra avec bâtons de marche et sac-gourde surgit de l’arche principale. Puis, un autre. Bien vite, des groupes entiers de coureurs de raids sportifs me dépassent telle une rivière en crue cherchant son chemin autour des édifices. L’ultramarathon North Face 100 est en cours, mais à défaut d’une signalisation claire les coureurs font leur propre chemin jusqu’au fil d’arrivée. Moins pressé, j’ai le temps de faire halte au Fook Lee, un resto familial au milieu d’un marais. Par chance, on est samedi : l’endroit ouvre seulement le week-end, puisqu’il y a trop peu d’achalandage en semaine pour justifier son ravitaillement en bateau ou à pied. Je m’attable à la terrasse ombragée, qui se remplit vite de randonneurs dont quelques-uns parlent anglais, mais la plupart cantonais. Je commande un dîner à la hakka : un délicieux flanc de porc cuit à feu doux en sauce copieuse, avec nouilles et feuilles de patate douce.

Le dernier jour, pour échapper à l’habituelle congestion routière du centre-ville, je prends un traversier du quartier Central de l’île de Hong Kong à l’île de Lamma. Ma guide, Yammy Tam, m’apprend que Hong Kong comprend quelque 200 îles, dont 40 % sont habitées. Lamma, la troisième derrière l’île de Hong Kong et Lantau, compte 6000 habitants, mais aucune voiture. Au bout d’à peine 40 minutes, le catamaran nous dépose à Sok Kwu Wan (ou Picnic Bay), et soudain les bruits de moteur brillent par leur absence. Nous déambulons sur des chemins pavés dans des villages tranquilles, des bananeraies, et des tombes raffinées au feng shui parfait. Sur les plages vierges, seul bouge un pêcheur en chaloupe, parmi les aboiements occasionnels de chiens avachis. Je n’entends que mon souffle tandis que nous montons par une série de chemins en lacet sur la crête qui fait la longueur de l’île. Au sommet, une superbe vue de la mer de Chine méridionale piquée de cargos s’étend en silence à nos pieds.

La température à Hong Kong (RAS), Chine

samedi ciel dégagé
24°C décembre 14, 2019
dimanche nuageux
21°C décembre 15, 2019
lundi nuageux
22°C décembre 16, 2019
mardi nuageux
23°C décembre 17, 2019
mercredi ciel dégagé
24°C décembre 18, 2019
jeudi couvert
21°C décembre 19, 2019
vendredi partiellement nuageux
20°C décembre 20, 2019
Propulsé par: OpenWeatherMap.org

Réservez tôt pour les tarifs les plus bas vers Hong Kong (RAS), Chine

DeVersDépartType de tarifPrix

Toronto (YYZ)

Hong Kong (RAS), Chine (HKG)

avr. 23, 2020-

mai 07, 2020

Aller-retour/Économie
CAD998*
Vu il y a13heures

Vancouver (YVR)

Hong Kong (RAS), Chine (HKG)

nov. 13, 2020-

nov. 20, 2020

Aller-retour/Économie
CAD718*
Vu il y a18heures

Calgary (YYC)

Hong Kong (RAS), Chine (HKG)

nov. 20, 2020-

nov. 27, 2020

Aller-retour/Économie
CAD883*
Vu il y a4heures

Edmonton (YEG)

Hong Kong (RAS), Chine (HKG)

nov. 25, 2020-

déc. 02, 2020

Aller-retour/Économie
CAD823*
Vu il y a4heures

Montréal (YUL)

Hong Kong (RAS), Chine (HKG)

mai 20, 2020-

juin 12, 2020

Aller-retour/Économie
CAD1,057*
Vu il y a23heures

Ottawa (YOW)

Hong Kong (RAS), Chine (HKG)

avr. 05, 2020-

avr. 15, 2020

Aller-retour/Économie
CAD1,027*
Vu il y a8heures

Winnipeg (YWG)

Hong Kong (RAS), Chine (HKG)

nov. 10, 2020-

nov. 17, 2020

Aller-retour/Économie
CAD1,022*
Vu il y a11heures

Victoria (YYJ)

Hong Kong (RAS), Chine (HKG)

mai 12, 2020-

juin 02, 2020

Aller-retour/Économie
CAD878*
Vu il y a10heures

Halifax (YHZ)

Hong Kong (RAS), Chine (HKG)

nov. 09, 2020-

nov. 16, 2020

Aller-retour/Économie
CAD1,274*
Vu il y a11heures

San Francisco (SFO)

Hong Kong (RAS), Chine (HKG)

avr. 01, 2020-

avr. 18, 2020

Aller-retour/Économie
CAD752*
Vu il y a22heures

*Les tarifs affichés ont été recueillis au cours des dernières 48 heures. Ils pourraient ne plus être offerts au moment de la réservation. Apprenez-en davantage à propos de cette offre. Des frais additionnels liés aux bagages et aux produits et services optionnels peuvent s'appliquer.