Skip to main content

Réservez des vols avec Air Canada vers Toronto (YYZ) à partir de

Select journey type

Entrer pour sélectionner la classe de voyage et les passagers.

Offres pour vols de dernière minute vers Toronto

EUR

*Les tarifs affichés ont été recueillis au cours des dernières 48 heures. Ils pourraient ne plus être offerts au moment de la réservation. Apprenez-en davantage à propos de cette offre. Des frais additionnels liés aux bagages et aux produits et services optionnels peuvent s'appliquer.

Réservez des vols avec Air Canada vers Toronto (YYZ)

Guide de voyage à Toronto

Alo

Pour le menu de dégustation

Le chef Patrick Kriss combine aliments canadiens de saison et techniques françaises pour créer son menu dégustation. Réservez dans la salle à manger ou à la table du chef et goûtez à la truite arc-en-ciel avec crème fraîche, oseille et caviar ou au foie gras québécois avec topinambour, champignons pied-de-mouton et jus de volaille. Il peut être difficile d’obtenir une table, alors mieux vaut s’y prendre longtemps d’avance. Nommé parmi les meilleurs nouveaux restos canadiens de 2016 par Air Canada *enRoute*. Faites un arrêt chez le petit frère, le restaurant Alobar de Yorkville, pour un Pop Gun, une variante du Bourbon Sour avec sirop de maïs bleu rôti.

Sam James Coffee Bar

Pour la meilleure tasse

Considéré par plusieurs comme le meilleur café de Toronto depuis 2009, SJCB compte maintenant cinq succursales, dont une dans le quartier des affaires et une autre tout près du parc Trinity-Bellwoods. N’oubliez pas de rapporter un sac de grains Cut Coffee, la maison de torréfaction de Sam James.

Kay Pacha

Pour le ceviche et le pisco

La cuisine péruvienne a longuement intégré influences chinoise, japonaise, italienne et amazonienne, qu’on peut toutes goûter au Kay Pacha, sur St. Clair West. Ceviche de thon à la grenadille et pétoncles géants aux piments et au parmesan y sont en vedette. Ainsi que le pisco, bien sûr.

Bangarang

Pour les cocktails en fût

Cocktails en fût, jeux de poches Cornhole (réservez, ou nouez des amitiés dans l’aire de jeu) et déco minimaliste en bois… L’équipe du Track & Field Bar encourage dorénavant la compétition amicale sur College Street.

Paris Paris

Pour le vin biodynamique

Au Paris Paris, dernier-né des créateurs de la populaire pizzéria Superpoint, venez pour les fromages, les charcuteries et la poitrine de canard fumée, mais restez pour la carte des vins longue comme les Champs-Élysées (et axée sur les vins nature et biodynamiques). Ne partez pas sans acheter un pain au levain frais.

Planta Burger

Pour les galettes de champignons

Dans ce resto de burgers au décor boho du quartier des affaires, commandez un Classic, une juteuse galette aux champignons pleine de lentilles, de haricots noirs et de betterave râpée.

Alobar Yorkville

Pour le millefeuille à la crème chantilly

L’esthétique rétro-moderne de l’Aloette prend du galon (avec banquettes arrondies en cuir, bar lambrissé et luminaires couleur cuivre) à cette troisième adresse de Patrick Kriss, nichée en bordure du quartier friqué de Yorkville. La cuisine donne aussi dans le luxe, avec un foie gras crémeux étalé sur rôties de pain brioché arrosé d’une gastrique aigre-douce à l’érable (sorte de sandwich au beurre d’arachide et à la gelée pour adulte comme celui du Fantôme de Montréal, à notre palmarès de 2016) et un millefeuille à la crème chantilly au cœur coulant à la framboise qui explose en bouche. Alobar Yorkville était finaliste à la liste des Meilleurs nouveaux restos canadiens en 2019.

Beach Hill Smokehouse

Pour le bœuf Angus et la salade de chou au poblano

Deux cousins, ex-joueurs de football à l’université d’État de Grambling, en Louisiane, apprêtent de grosses pièces de bœuf et de porc frottées aux épices et fumées au bois à la meilleure nouvelle grilladerie de Toronto. Leur but est de renouer avec les racines afro-américaines du barbecue du sud des États, et le bœuf aromatique atteint la cible. La pointe de poitrine de bœuf Angus, sucrée-salée et bien noircie, se défait sans effort. Pour un touché converti, chargez votre plateau de salade de chou aux piments poblano, de pain de maïs aux grains entiers et de thé glacé. Beach Hill Smokehouse était finaliste à la liste des Meilleurs nouveaux restos canadiens en 2019.

Donna's

Pour l’ambiance rustico-chic

Une irréfutable virtuosité culinaire se cache dans ce repaire de quartier à la vaisselle dépareillée trouvée d’occasion et à l’ambiance rustico-chic arrivé au 3e rang de la liste des Meilleurs nouveaux restos canadiens en 2019. On doit au trio de proprios, un Britannique, un Danois et une Canado-Coréenne de Toronto (tous passés par le Momofuku), le délicieux mélange d’influences au menu. Mais c’est la sole entière, cuite au four en sauce au beurre, rehaussée de harissa et de piments et parsemée de noisettes grillées, qui vole la vedette.

Dreyfus

Pour la saucisse karnatzel servie avec moutarde jaune

Un ancien du Joe Beef a atterri dans Harbord Village – et a ravi le 6e rang sur la liste des Meilleurs nouveaux restos canadiens de 2019. Le nom Dreyfus (comme la fameuse affaire) se veut un clin d’œil aux racines juives du chef, qui émergent en touches subtiles, comme dans l’assiette de saucisses karnatzel en provenance de Montréal, à savourer avec moutarde jaune et pain. Surveillez le menu toujours changeant, audacieux mais raffiné, de plats français à partager (les pommes dauphine sont des boules de pomme de terre et de pâte à chou, frites puis fourrées de crème fraîche et de caviar de truite et parsemées d’une pincée bien salée de câpres en poudre) servis dans une salle superbement décorée (boiseries vert sauge, miroirs biseautés et porcelaine ancienne). Ne manquez pas les escargots farcis de morilles braisées et de palourdes japonaises, cuits à l’ail, au vin blanc et à la liqueur de myes, qui n’attendent qu’un bout de baguette à la farine brodflour.

Le Swan

Pour le club sandwich et le caviar

Un menu où s’affrontent classiques de bistro français (monticule de rillettes de truite fumée coiffé de caviar) et de comptoir-lunch (club sandwich) se déploie dans cet ancien diner transformé en paradis Art déco. La copropriétaire Jen Agg pourrait être chef décoratrice à Hollywood : globes suspendus à l’éclairage diffus, flopée de carafes de céramique à col de cygne et coupes de verre rétro servent de décor à la bande-son des années 1950-60, style Andy Williams et Bobby Vinton. Et les boissons emboîtent le pas : le cocktail Provence (gin, vermouth sec, herbes de Provence, lime et absinthe), couleur chartreuse, goûte le bâton de réglisse dans un jardin méditerranéen d’herbes aromatiques. Le Swan était finaliste à la liste des Meilleurs nouveaux restos canadiens en 2019.

Sakai

Pour le gyoza à l’aubergine

L’affable Stu Sakai, proprio et sommelier fou de saké, verse des verres de junmai ginjo Okunomatsu, austère et fruité, depuis une grosse isshobin sur fond de Hall & Oates et d’Earth, Wind & Fire. Au menu ce soir dans ce bar à saké de Dundas West où la pâte des gyoza est préparée et moulée à la main chaque jour ? Des fukujinzuke classiques (légumes marinés en sauce soja) et des marinades d’aubergine et de prunes (shibazuke) ; un plat de légumes au croisement de l’Orient et de l’Occident, composé de radis à peine passés à la vapeur dans un dashi de konbu, baignés par un beurre blanc à l’umeboshi et parsemés de verdures japonaises du jardin à l’arrière du resto ; et un yakiudon (enrichi d’arêtes de truite, garni de champignons et décoré de persil de mer). Kanpai! Sakai était finaliste à la liste des Meilleurs nouveaux restos canadiens en 2019.

Grand Cru Deli

Pour les plateaux de charcuterie sur mesure

Qu’arrive-t-il quand on croise un bar à vin de connaissants, une charcuterie européenne et une école du vin ? On apprend à distinguer un chenin blanc ligérien (notes de laine mouillée) d’un riesling ontarien (nez de pétrole), entouré de sommeliers en herbe (très détendus) qui « étudient » en vue de leur prochaine dégustation à l’aveugle. Les murs corail et la musique de Madeleine Peyroux sont d’aimables distractions tandis qu’on choisit entre une assiette de charcuteries à composer soi-même et un muffuletta (resté une heure dans le presse-panini jusqu’à ce que le provolone et la tapenade ne fassent qu’un). Grand Cru Deli était finaliste à la liste des Meilleurs nouveaux restos canadiens en 2019.

Seoul Shakers

Pour le sandwich bœuf, fromage et kimchi rôti

De l’autre côté graffitée de ce speakeasy de Bloordale vous attend une cuisine de rue d’inspiration coréenne parmi les plus irrésistibles en ville. Leemo Han (Hanmoto, Pinky’s Ca Phe) et Jason Poon, passés maîtres dans le genre, servent des sandwichs acidulés qui dégoulinent de kimchi rôti, de viande hachée et de fromage dans un croisement entre taverne classique et petit bar de quartier, le tout au son de Madlib. « Je n’aime pas les aubergines et pourtant j’adore ce plat », déclare notre serveur en parlant du kkanpunggi à l’aubergine, arrosé du makgeolli maison (alcool de riz coréen, schnaps de pêche, téquila et lime), servi dans une théière en argent. Seoul Shakers était finaliste à la liste des Meilleurs nouveaux restos canadiens en 2019.

Ten

Pour les plats débordant de légumes

Le menu de cette adresse de Little Portugal (« têtes de violon / graines / ail des bois ») ressemble plus à un festin pour lapins que pour humains. Mais ne vous méprenez pas sur les 10 services : s’il n’y a qu’un petit bout de morue (à la peau délicieusement croustillante) et seulement quelques morceaux de peau de poulet croquante, ce sont les haricots blancs, les champignons et le sarrasin, récoltés en Ontario et longuement mijotés comme pour un cassoulet, qui vous raviront. Et rien à ronger dans le décor. Un comptoir épuré en L sert un menu dégustation à seulement 10 convives à la fois. Ten s’est classé au 10e rang de la liste des Meilleurs nouveaux restos canadiens en 2019.

Evergreen Brick Works

Pour les espaces verts

Ce site au passé industriel renaît à titre d’espace public et fait la part belle aux technologies et à l’architecture vertes. Enfilez vos chaussures et parcourez les sentiers qui ceignent le parc et qui offrent une vue imprenable sur la ville, puis arrêtez-vous au marché public hebdomadaire pour acheter des produits frais et des pâtisseries. En hiver, un vieux bâtiment se transforme en patinoire à ciel ouvert.

Soulpepper Theatre

Pour une soirée culturelle

Les meilleurs acteurs du pays foulent les planches du célèbre Soulpepper, situé dans l’historique Distillery District. Ce théâtre fait sa marque en présentant des pièces contemporaines, mais aussi des classiques comme ceux de Neil Simon ou d’Arthur Miller. Parfait avant ou après un spectacle, le chocolat chaud de Soma Chocolatemaker, situé tout près, mérite à lui seul une ovation debout.

Royal Ontario Museum

Pour un brin d’histoire

L’un des musées les plus exceptionnels du Canada, le ROM abrite plus de six millions d’artefacts. L’impressionnante collection de spécimens de dinosaures, installée dans le pavillon Cristal, est l’une des préférées des familles, tout comme la ténébreuse (mais éducative) grotte des chauve-souris. Consultez le site pour en apprendre davantage sur l’événement La fièvre du vendredi soir.

Scarborough Bluffs

Pour profiter de la nature aux portes de la ville

À la fois merveille géologique et escapade idéale, les Bluffs se trouvent à seulement quelques minutes de la ville. Débutez votre visite au Scarboro Crescent Park pour admirer la côte, puis descendez jusqu’au parc et aux pistes cyclables. Bluffer’s Park donne un accès à la plage, donc n’oubliez pas votre maillot (ainsi que de bonnes chaussures pour remonter).

Ollie Quinn

Pour de nouvelles perspectives

Croyez-en vos yeux : nouvelle venue sur Ossington, la lunetterie Ollie Quinn réduit ses coûts avec des montures conçues sur place et des verres taillés en ville, et offre toutes ses paires à seulement 155$.

Kotn

Pour les basiques éthiques

La boutique pour hommes Kotn a des allures d’appart, agrémentée des dessins animés du samedi matin. Y magasiner, c’est comme fouiner au condo (et dans la garde-robe) d’un ami vraiment cool. Faites le plein d’essentiels en coton égyptien équitable avec un Weekend Kit (survêtements, caleçons, t-shirts et sac à dos).

Varsity Brown

Pour la maroquinerie

Découvrez des sacs de cuir, des sacs à dos aux couleurs contrastés et des casquettes sport actuels mais confectionnés selon des méthodes anciennes à cet atelier-boutique de Junction Triangle.

The Beverley Hotel

Pour les voyageurs d’affaires

Vous pourriez passer devant le Beverley sans vous rendre compte que le bâtiment abrite un hôtel. Il est toutefois connu des voyageurs d’affaires qui apprécient sa situation en bordure du quartier financier et sa proximité des boutiques et de la vie nocturne. Les chambres sont simples, chics et étonnamment abordables. Elles ne sont pas spacieuses, mais qu’importe : il suffit de prendre un verre sur la terrasse du toit pour changer d’air.

Gladstone Hotel

Pour le design éclectique

Sis dans un hôtel victorien restauré, le Gladstone est le quartier général des gens créatifs. Chacune des 37 chambres a été conçue par des artistes et des architectes torontois différents. Il en résulte une mosaïque de styles qui reflète la diversité de la ville. Nous vous recommandons la chambre Stargazer, dotée d’une grande murale créée à partir de centaines d’articles ménagers recouverts de plâtre, comme des ampoules électriques, des brosses à dents et des écouteurs.

Shangri-La Hotel

Pour les baignoires avec vue

Avec sa piscine dotée d’un puits de lumière et ses chambres hyperconfortables, cet hôtel est bel et bien un éden au cœur du centre-ville. Réservez une suite et admirez la ville depuis votre baignoire cernée de fenêtres pleine hauteur. Les trois étages de l’empire Momofuku du chef David Chang sont juste à côté; l’aimable concierge pourra même vous avertir lorsque votre table est prête.

Four Seasons Hotel

Pour un séjour luxueux

L’histoire de la chaîne Four Seasons a débuté à Toronto en 1961, mais c’est en 2012 que la ville s’est dotée d’un hôtel vraiment digne des stars et autres invités de marque du Festival du film de Toronto. Faites des longueurs dans la piscine du spa pour vous ouvrir l’appétit, puis régalez-vous au Café Boulud, équipé de la rôtissoire la plus extravagante en ville.

The Drake Hotel

Pour être dans le feu de l’action

Situé sur Queen Street West, le Drake est l’hôtel le plus branché de Toronto avec son bar à sushis, son café, son lounge, sa salle à manger privée et sa boîte de nuit au sous-sol. Sur le toit se trouve l’une des meilleures terrasses en ville (ouverte à l’année), où vous pourrez déguster des cocktails inventifs comme le Reykjavik Shake (vodka, café, amandes, piments ancho).

Kimpton Saint George

Pour la collection de vinyles dans la chambre

Pour sa première propriété à Toronto, qui chevauche les quartiers Yorkville (chic) et The Annex (estudiantin), Kimpton a fait appel à la firme Mason Studio pour la déco inspirée des maisons patrimoniales du coin : arceaux de bois chaleureux et poteries d’artisans locaux. À-côtés de la chambre Les 21 suites sont toutes dotées d’une platine Teac et d’une collection de vinyles d’artistes canadiens, tels Feist et The Weeknd, assemblée de concert avec l’institution locale Sonic Boom Records.

Bisha Hotel

Pour le haut de gamme

Murs garnis de velours et réception parée de touches dorées : Gianni Versace aurait aimé cet hôtel qui s’amuse avec l’opulence des années 1990. Les suites du septième, avec accents de cuir et meubles de chêne foncé, ont été imaginées par Lenny Kravitz. Commandez un bol Ranchero (œufs, chou frisé, tomates, haricots noirs) au Kst, le resto de cuisine de Basse-Californie du 44e étage, pour accompagner votre réveil d’une vue sur le lac Ontario.

Alt Hotel Toronto Airport

Pour les installations d'affaires

Casse-croûte ouvert 24 h par jour, pas d’heure de départ fixe (sur demande) et aires de relaxation avec chaises berçantes Gervasoni : tout est prévu pour accueillir les voyageurs en transit. L’hôtel compte neuf salles de réunion inondées de lumière du jour, ainsi qu’une grande table en bois au rez-de-chaussée où travailler sur son ordi. Idéal pour les voyageurs d’affaires. Bonus: cette propriété de 153 chambres est à cinq minutes à pied des aérogares 1 et 3 de l’aéroport international Pearson.

Broadview Hotel

Pour le décor ancien et nouveau

Les multiples vies (dont club cycliste et asile de nuit) de cet édifice victorien de brique rouge vieux de 125 ans ont fait du Broadview une institution de l’est torontois. Devenu cet été un hôtel-boutique de 58 chambres, il abrite au 7e étage un bar où le vaste puits de lumière et les murs entièrement vitrés offrent une magnifique nouvelle vue sur la ville. Des détails vieillots, comme le menu début XXe de steaks, de côtes et de volaille entière du Civic, qui ouvrira bientôt, et des reproductions du papier peint d’origine découvert pendant les rénos, aident à conjuguer le passé au présent.

Information sur le déplacement à partir de l'aéroport, le transport en commun et bien plus.

À partir de l’aéroport

De l’aéroport Pearson (YYZ)
Le train UP Express transporte les voyageurs de l’Aéroport international Pearson de To-ronto jusqu’à la gare Union, au centre-ville, en seulement 25 minutes. Le train part quatre fois l’heure, et un aller simple coûte 12 $. Une course en taxi vous y mènera en 30 à 45 mi-nutes (tout dépendant de la circulation) et vous coûtera environ 60 $.

De l’aéroport Billy Bishop (YTZ)
L’aéroport se trouve dans l’île de Toronto, à seulement quelques minutes du centre-ville. Empruntez le tunnel piétonnier qui relie l’aéroport à la ville en six minutes ou admirez les immeubles du centre-ville à bord du traversier, qui part toutes les 15 minutes. Une station de taxis se trouve tout près de l’entrée de la gare maritime, et un bus-navette gratuit relie l’aéroport et la station Union. Pour une expérience vraiment torontoise, prenez le tram sur Bathurst (511) ou celui sur Harbourfront (509).

Transport en commun

Le tarif ordinaire est de 3,25 $, et le système de métro vous mènera à distance de marche d’à peu près n’importe quel endroit en ville. Consultez les plans et les horaires en ligne.

Taxi

On peut héler un taxi facilement n’importe où. (Si vous êtes pressé, il estpréférable de télé-phoner.) Le tarif de base est de 3.25 $. Les services d’Uber et d’Uber X sont aussi dispo-nibles.

416-Taxicab : 416-829-4222

Beck Taxi : 416-751-5555

City Taxi : 416-740-2222

Vélo

Avec plus de 400 stations, le système de vélo en libre-service Bike Share Toronto est une façon plaisante et écologique d’effectuer vos déplacements. La location coûte 7 $ par jour (ou 15 $ pour 3 jours), un forfait qui couvre les trajets de 30 minutes et moins.

Suivez votre appétit pour découvrir la ville reine, entre pintxos au Bar Raval et des créations d'inspirations philippines au Lake Inez.

Canis
Pour le menu créatif à prix fixe

On ne peut se tromper avec la table d’hôte, qui met en lumière une cuisine créative et colorée aux ingrédients qui reflètent le cosmopolitisme de Toronto. Le décor minimaliste de bois et de béton de cette salle de Queen West permet de se concentrer sur le défilé de nouvelles saveurs. Un doux pétoncle cru dans son bouillon de tomates vertes fermentées aux notes herbacées de basilic citron et de coriandre en fleur fait une envoûtante entrée. Et une crème glacée à l’orge au parfum de koji, coiffée de cerises au Campari, donne un époustouflant dessert.

746 Queen St. W., 416-203-3317, canisrestaurant.com

Grey Gardens
Pour les petites portions

Un romantisme endiablé imprègne ce satellite de l’empire Black Hoof dans Kensington Market. Des buveurs de spritz au cava se massent autour des bars tandis que des bougies tremblotent sur les tables intimes chargées de plats à partager. Regardez dans la cuisine ouverte les chefs composer une assiette ludique de mange-tout légèrement croquants avec lamelles de calmar, sauce hollandaise, soya et huile végétale de moutarde. La carte des vins, internationale, propose un vif assemblage tchèque de pinot noir et de zweigelt qui a juste assez de tanins pour tenir tête à la pointe de poitrine de bœuf mijotée en croûte de sucre, grasse et sucrée.

199 Augusta Ave., 647-351-1552, greygardens.ca

Bar Buca
Pour un repas à toute heure

Même si la carte des cocktails du café-bar italien de Rob Gentile est deux fois plus longue que le menu, ne vous y méprenez pas : on vient ici pour manger. Vous pouvez passer à 7 h boire un espresso au dulce de leche; mais revenez le soir et vous trouverez une salle bondée de gourmets se délectant des délicieuses bouchées frites du gran fritto misto de deux étages. Les Negronis coulent à flots.

75 Portland St., 416-599-2822, barbuca.com

Bar Raval
Pour les pintxos

La suite que donne Grant van Gameren au Bar Isabel (nommé meilleur nouveau resto canadien en 2013) réitère l’amour du chef pour une gastronomie décontractée, à l’espagnole, qu’il plante dans une stupéfiante salle en bois sculpté où les convives s’attablent autour de barriques sur lesquelles sont servis vins du Vieux Continent, cocktails, xérès, cidres et bières fraîches. La carte propose des bouchées savoureuses, tels chorizo con queso, charcuteries de fruits de mer maison et des pintxos basques, succulentes petites brochettes sur cure-dents montées sur une tranche de baguette.

505 College St., thisisbarraval.com

Alo
Pour une occasion spéciale

Au troisième étage d’un bâtiment victorien angle Queen et Spadina, le chef Patrick Kriss crée des menus dégustation d’inspiration française dans une pièce sombre et solennelle. La troupe expérimentée, dirigée avec brio par la gérante Amanda Bradley, prépare un pain au lait grandiose et des morilles aux échalotes frites croustillantes sur une crème fraîche de Normandie. Le bar contigu fait un Ramos Gin Fizz onctueux et les notes de rhubarbe et de poivre noir du dessert s’accordent à un riesling ontarien vendanges tardives.

163 Spadina Ave., Third Floor, 416-260-2222, alorestaurant.com

Chabrol
Pour une soirée intime

Lustres et marbre ornent le resto du chef Doug Penfold dans Yorkville; avec 19 places et quelques plaques à induction, il évoque le luxe décontracté du sud de la France. La truite marinée à cru est posée sur un pain Pullman au levain est décorée de cerfeuil. Des tranches de galantine de poulet au vin blanc sont servies froides avec des courgettes sur une sauce suédoise. La carte des vins fait la part belle aux blancs avec quelques rouges légers. Indécis ? Optez pour un grenache rosé de Provence.

90 Yorkville Ave., 416-428-6614, chabrolrestaurant.com

Brothers Food & Wine
Pour la cuisine méditerranéenne

Le métro qui gronde sous vos pieds à intervalle régulier n’est qu’une des nombreux petits plaisirs de ce minuscule resto situé directement au-dessus de la station Bay. Un verre d’auxerrois blanc allemand donne des notes de noix et de curry aux endives amères et aux noix de Grenoble reposant sur un carpaccio de filet de bœuf. Un vieil album d’Erykah Badu électrise la chaîne stéréo tandis qu’un verre de pinotage trouve son âme sœur dans un poulet de Cornouailles mariné à l’escabèche.

1240 Bay St., 416-804-6066

Fat Pasha
Pour la cuisine juive inventive

Le chef Anthony Rose complète sa Sainte Trinité de restos dans la rue Dupont (Rose and Sons, Big Crow) en concoctant une version délicieusement sacrilège de la cuisine juive méditerranéenne. Plongez des pitas parfaitement grillés dans un houmous aux pois chiches concassés et entiers; surprenez les puristes avec du foie haché déconstruit parsemé de gribenes (peau de poulet rôti) et de radis tranchés et nappé d’un généreux trait de schmaltz (gras de poulet) servi à même une carafe à sirop par une serveuse tatouée. Le vermouth maison, préparé à base de Manischewitz, est l’une des surprises de l’amusante carte des cocktails.

414 Dupont St., 647-340-6142, fatpasha.com

Lake Inez
Pour les influences philippines

On comprend mieux l’éclectisme de ce pub-microbrasserie éclairé aux chandelles après avoir croqué dans un chou-fleur au katsu en croûte de panko et bu une ale amère Burdock à la passiflore. Une mosaïque gothique représentant Kate Bush et Virginia Woolf domine les 18 robinets de bières ontariennes qui se marient aux plats panasiatiques à partager. Beaucoup de ceux-ci ont un penchant philippin: essayez le kinilaw, un ceviche de sébaste de la Colombie-Britannique en marinade à la noix de coco et au vinaigre, qu’on pêche avec des croustilles de manioc.

1471 Gerrard St. E., 416-792-1590, lakeinezto.com

La température à Toronto

samedi peu nuageux
12°C mai 30, 2020
dimanche ciel dégagé
16°C mai 31, 2020
lundi légère pluie
20°C juin 01, 2020
mardi légère pluie
15°C juin 02, 2020
mercredi pluie modérée
26°C juin 03, 2020
jeudi peu nuageux
25°C juin 04, 2020
vendredi légère pluie
27°C juin 05, 2020
Propulsé par: OpenWeatherMap.org

Réservez tôt pour les tarifs les plus bas vers Toronto

DeVersDépartType de tarifPrix

Paris (CDG)

Toronto (YYZ)

mai 03, 2021-

mai 10, 2021

Aller-retour/Économie
EUR263*
Vu il y a1jour

Marseille (MRS)

Toronto (YYZ)

nov. 14, 2020-

nov. 28, 2020

Aller-retour/Économie
EUR366*
Vu il y a3heures

*Les tarifs affichés ont été recueillis au cours des dernières 48 heures. Ils pourraient ne plus être offerts au moment de la réservation. Apprenez-en davantage à propos de cette offre. Des frais additionnels liés aux bagages et aux produits et services optionnels peuvent s'appliquer.