Skip to main content

Réservez des vols avec Air Canada vers New York (LGA) à partir de

Select journey type

Entrer pour sélectionner la classe de voyage et les passagers.

Offres pour vols de dernière minute vers New York

EUR

*Les tarifs affichés ont été recueillis au cours des dernières 48 heures. Ils pourraient ne plus être offerts au moment de la réservation. Apprenez-en davantage à propos de cette offre. Des frais additionnels liés aux bagages et aux produits et services optionnels peuvent s'appliquer.

Réservez des vols avec Air Canada vers New York (LGA)

Guide de voyage à New York

ABC Kitchen

Pour le brunch hors du commun

À New York, le brunch, c’est sérieux. Et à ce resto de Jean-Georges situé à même la boutique ABC Carpet & Home, on y met toute la gomme. Les beignes de saison sont chaudement recommandés, mais ne levez pas le nez sur la rôtie au crabe, les betteraves rôties, le calmar en chapelure de bretzel ou la pizza aux champignons avec œuf acheté directement à la ferme. Une règle s’impose : gardez de la place pour le sundae au caramel salé.

Bakeri

Pour les brioches scandinaves à la crème

À ce minicafé de Williamsburg, observer les boulangers et pâtissiers préparer les offrandes de la journée n’est qu’un des petits bonheurs. Choisissez parmi une foule de pâtisseries scandinaves, tels skolebrød à la noix de coco et tarte aux pommes. Le menu puise aussi à d’autres cuisines du monde, entre pouding au pain doré et ces populaires gâteaux australiens que sont les lamingtons. L’endroit est intime, tant pour l’ambiance que pour la taille des lieux, alors, si vous voyagez avec des petits, laissez la poussette à l’hôtel.

Scarr's Pizza

Pour les pointes simples mais uniques

À l’extérieur de cette petite pizzéria qui ne paie pas de mine, attendez-vous à voir une longue file (les places assises sont rares dans ce resto rétro aux murs lambrissés). Ce qui attire les foules? Des pointes de pizza en apparence simples (à partir de 3,50 $US), mais néanmoins uniques grâce à la sauce tomate bio et à la farine fraîche du jour, moulue sur place à la meule de pierre. (Et la salade César végétalienne est démente.) Si aucune table n’est libre, commandez une pointe pour emporter au comptoir.

The Long Island Bar

Pour les cocktails pour nostalgiques

Populaire auprès des résidents pour son fromage en grains frit et ses burgers classiques, ce bar se spécialise aussi dans les cocktails qui parlent aux nostalgiques : Boulevardier, Gimlet, martinis. Avec son éclairage tamisé et ses hautes banquettes, l’endroit date des années 1950 et a peu changé depuis cette époque.

Tokyo Record Bar

Pour la cuisine d’izakaya

Cette adresse de Greenwich Village est aussi bruyante qu’un resto de 22 places peut l’être. La proprio Ariel Arce a jumelé son amour des salles d’écoute de vinyles de Tokyo et un menu dégustation de sept services de cuisine d’izakaya. Chaque client doit choisir une chanson que le platiniste devra faire jouer pendant le repas, ce qui favorise les discussions. Mieux vaut réserver.

Jajaja Plantas Mexicana

Pour les tacos au chou-fleur Buffalo

Ce resto de Lower East Side n’a rien de spécial de l’extérieur (si on oublie la queue qui se forme souvent devant la porte), mais, à l’intérieur, on découvre un véritable bijou : un menu entièrement végétalien que tout omnivore appréciera. Essayez les tacos au chou-fleur Buffalo, le bol de riz noir ou le tamale au jaquier.

Flora Bar

Pour la fine cuisine

À l’intérieur du musée d’art Met Breuer, ce resto louangé d’Ignacio Mattos (chef de l’Estela et de l’Altro Paradiso) se spécialise dans les petits plats retravaillés, style croquettes de pommes de terre à la raclette ou dumplings au homard et au crabe. Ne sautez pas le dessert : la chef pâtissière Natasha Pickowicz fait des merveilles avec sa tarte tatin aux poires, et son parfait au chocolat vaut à lui seul la visite.

MoMA

Pour l’expérience muséale améliorée

Le Museum of Modern Art a toujours été populaire, mais les récents travaux d’agrandissement de 450 millions de dollars donnent une raison de plus (et davantage d’espace) pour visiter ses expositions impressionnantes. Les ajouts comprennent le Marie-Josée and Henry Kravis Studio, consacré aux spectacles et aux performances, et le Paula and James Crown Creativity Lab, un espace destiné à la conversation et à la création.

Tenement Museum

Pour les leçons sur l’histoire des immigrants

New York regorge de musées monumentaux, mais celui-ci propose une approche intimiste de son domaine d’intérêt : l’histoire des immigrants des années 1860 à aujourd’hui. Seule une visite guidée vous permet de pénétrer dans ces immeubles à logements restaurés, où vous trouverez des objets personnels et entendrez les histoires d’immigrants.

Governors Island

Pour une escapade familiale

Cette île de 69 ha est parfaite pour s’évader l’instant d’un après-midi, particulièrement pour les familles, puisqu’elle est accessible en moins de 10 minutes par traversier (à partir du Battery Maritime Building, à Manhattan, ou encore, le week-end, du Brooklyn Bridge Park, du 1er mai au 31 octobre). Louez un vélo de Citi Bike ou de Blazing Saddles et roulez sur les pistes interdites aux voitures avant de vous reposer dans le pré à hamacs, ou de vous essayer au minigolf. Enfin, faites un tour par la section Hills, ouverte en 2016, pour profiter de la vue et de la glissade de 17 m, la plus longue en ville.

Prospect Park

Pour le côté nature de Brooklyn

Les architectes paysagistes à l’origine de Central Park, Frederick Law Olmsted et Calvert B. Vaux, ont aussi dessiné les plans du plus important espace vert de Brooklyn (qu’ils considéraient comme leur véritable chef-d’œuvre). Le terrain de jeux urbain de 2,4 km2 abrite un zoo, une patinoire, une remise à bateaux et un espace pour les spectacles en plein air. L’été, les gens du coin envahissent les pelouses pour voir du monde, pratiquer des sports et faire du barbecue (impossible de trouver un lieu plus sympathique en ville).

Music Box Theatre

Pour les spectacles de Broadway

Peu importe où vous posez les yeux, vous découvrirez un détail précieux à l’intérieur de ce théâtre néo-géorgien construit en 1920. Il est plus intime que les imposantes salles de Time Square, mais mérite tout autant notre attention : la comédie musicale Dear Evan Hansen, primée aux Tony Awards, y est jouée depuis 2016.

Books Are Magic

Pour la littérature d’évasion

La romancière Emma Straub a ouvert une librairie dans Cobble Hill afin de permettre aux lecteurs de découvrir de nouveaux titres, de s’évader dans un des coins lecture et d’assister à des soirées de lecture et à des débats (il y a un événement presque chaque soir). En résulte un espace lumineux pour les bibliophiles, aussi enchanteur que son nom le suggère.

Rachel Comey

Pour la mode qui se remarque sans effort

La styliste new-yorkaise Rachel Comey est connue pour ses vêtements indémodables que les femmes aiment porter, entre combinaisons-pantalons pour toutes occasions et jeans à pattes d’ef et à ourlets effilochés. Dans ce style chic et sans effort, on vous interpellera : «Où as-tu trouvé ça ?»

Coming Soon

Pour les accessoires déco punchés

Dans ce bijou de boutique des collectionneuses d’articles vintage Helena Barquet et Fabiana Faria, chaises Mies van der Rohe au rembourrage refait, carpettes de laine aux motifs abstraits du tapissier new-yorkais Cold Picnic et verres sculpturaux de Sophie Lou Jacobsen ne sont que quelques-uns des accessoires déco punchés qui peuvent se trouver en stock (qu’on renouvelle constamment).

Dover Street Market New York

Pour les trouvailles dernier cri

À cette succursale du grand magasin et boutique concept de Londres, vous découvrirez de quoi remplir la garde-robe de toute fashionista en moyens, avec des griffes de sous-marques de l’univers Comme des Garçons, de Raf Simons, de Supreme, de Jil Sander et de Gucci. Même si on n’a pas envie de dépenser, on peut admirer comme des œuvres d’art de nombreuses tenues exposées sur les huit étages.

Kith

Pour les espadrilles rares

Le décor austère de cette boutique de SoHo souligne l’importance des articles offerts : ici, on n’a d’yeux que pour les espadrilles. Tous les grands noms (Nike, Converse, Adidas, etc.) sont représentés, mais ce qui fait la différence à Kith, ce sont les modèles rares, comme les Air Force 1, très recherchés.

Freehand New York

Pour les prix abordables

Avec ses chambres Artist pouvant être offertes à moins de 100 $US, le Freehand est abordable, mais ne manque pas d’attrait. Le décor n’a pas été négligé : le studio Roman and Williams, qui a travaillé pour la chaîne Ace Hotel, s’est chargé du design intérieur, alors que des artistes du Bard College ont peint des murales sur mesure. Les commodités comprennent cinq restos et bars, plus un centre sportif ouvert jour et nuit.

The William Vale

Pour le luxe à la brooklynoise

L’adresse est dans le quartier branché de Williamsburg, mais les attraits de cet hôtel-boutique font concurrence à ceux des établissements de Manhattan : bar au 22e étage avec vue incroyable sur la ville, resto piloté par un chef réputé (Andrew Carmellini, gagnant d’un prix James Beard) et balcon pour chaque chambre. La piscine sur le toit, longue de 18 m, attire les foules pendant la saison chaude; l’hôtel propose aussi une patinoire l’hiver.

The Roxy Hotel Tribeca

Pour le divertissement maison

En mettant le pied dans cet hôtel-boutique de Tribeca, vous aurez l’impression d’atterrir dans un univers rétromoderne irréel, baigné d’Art déco. Et ce n’est que la pointe de l’iceberg. Pas besoin de quitter l’endroit pour vous divertir : écoutez un film indépendant au Roxy Cinema de 118 places ou sirotez un cocktail artisanal devant un des spectacles de jazz que le Django présente presque tous les soirs. (Votre séjour comprend l’entrée dans ces deux salles.)

Public Hotel

Pour le décor instagrammable

Il y a de fortes chances que vous ayez déjà vu sur Instagram l’escalier mécanique néon emblématique de cet hôtel signé Ian Schrager. Mais il y a bien plus : chambres coquettes ensoleillées par les baies vitrées, bar du hall où il fait bon être vu et un toit-terrasse paysagé avec vue panoramique. De plus, la situation de l’établissement dans le Lower East Side vous place aux premières loges pour profiter de la vie nocturne.

The Plaza

Pour l’expérience typiquement new-yorkaise

Entre son emplacement dans Fifth Avenue, sa liste de visiteurs impressionnante (Marlene Dietrich, les Beatles et bien trop de dignitaires pour en faire l’énumération) et son thé servi sous les palmiers, tout à propos de ce palace (classé site historique national) est légendaire. Ne manquez pas de visiter la chambre Eloise, signée Betsey Johnson.

Information sur le déplacement à partir de l'aéroport, le transport en commun et bien plus.

À partir de l’aéroport

Aéroport international John F. Kennedy (JKF) 


La manière la plus abordable de gagner la ville depuis l’aéroport JFK, situé dans Queens, est de monter à bord de l’AirTrain (7,75 $US), puis de prendre le métro (2,75 $US). L’AirTrain relie les six terminaux de l’aéroport au métro via les stations Jamaica et Howard Beach. On peut aussi prendre le Long Island Rail Road (LIRR) à la station Jamaica.

De l’aéroport à Manhattan, les taxis demandent un tarif unique de 52 $US (plus un supplément de 4,50 $US aux heures de pointe, c’est-à-dire la semaine entre 16 h et 20 h).

L’autre possibilité est d’utiliser une appli de covoiturage. Mais si la circulation est lourde en période de pointe, le trajet peut être long et coûter jusqu’à 75 $US. Le métro est souvent plus rapide, surtout si Manhattan est votre destination (c’est environ 50 minutes jusqu’à Penn Station, dans Midtown).

Aéroport LaGuardia (LGA)


Quitter LaGuardia (ou s’y rendre) en transport en commun est plus compliqué que dans le cas de JFK, même si des bus desservent l’aéroport depuis Manhattan, Queens et au-delà, moyennant des correspondances avec le métro. Si vous logez dans Queens, non loin, les lignes de bus Q70 SBS et M60 SBS de Laguardia Link desservent directement les aérogares.



Le taxi ou les voitures d’entreprises comme Uber ou Lyft demeurent les options les plus directes. Si vous demandez qu’on vous prenne à l’aéroport, suivez les panneaux indiquant les services de conavettage en sortant du terminal, qui vous mèneront à un stationnement dédié. Vous y trouverez des représentants d’Uber et de Lyft, qui vous guideront vers votre voiture.  

Transports en commun

Le réseau new-yorkais de métro et d’autobus est très élaboré et vous permet de vous rendre pratiquement n’importe où pour 2,75 $US par passage. Des laissez-passer MetroCard illimités sont aussi en vente (33 $US pour sept jours).

Taxis

En dehors des heures de pointe, vous n’aurez pas à attendre très longtemps avant de pouvoir héler un taxi jaune; s’il est libre, un voyant lumineux sur le toit indique «On». Pour éviter les frais, hélez-en un qui roule dans la direction où vous voulez aller. À l’heure de pointe et pendant les changements d’horaire des chauffeurs (de 17 h à 18 h), cependant, mieux vaut utiliser une appli de covoiturage. Uber et Lyft sont bien présents en ville, et souvent moins chers que les taxis. Via est une autre appli du même genre, qui ne propose que des trajets partagés à plusieurs.

Vélos

Plusieurs hôtels ont des vélos que leurs clients peuvent emprunter gratuitement, et le libre-service Citi Bike est facile à utiliser et compte de nombreuses bornes en ville. Cela dit, les automobilistes étant souvent agressifs, le vélo est recommandé aux cyclistes aguerris seulement.

Par Caleigh Alleyne et Stacy-Ann Ellis

La carrière de Stella Meghie a mené la cinéaste partout dans le monde. Née et élevée à Toronto, celle-ci a vécu à New York, à Londres et à Los Angeles et a également visité une foule d’endroits. Pour la cinéaste jamaïco-canadienne, le quotidien est plus singulier. C’est ce qu’elle dépeint dans ses films, notamment Jean of the Joneses, son premier, une comédie romantique qui met en scène une famille jamaïco-américaine, et The Weekend, qui relate le séjour en chambre d’hôtes d’une humoriste, de son ex, de la nouvelle flamme de celui-ci et d’un mignon client. Ses projets ont transformé l’ex-relationniste de mode en pilier de Hollywood (Mme Meghie est une des rares réalisatrices noires à faire du bruit dans les grands studios). Une bonne partie de son dernier film, The Photograph, avec Issa Rae, a été tournée en extérieur à New York. Nous avons rencontré Mme Meghie pour parler de ses repaires new-yorkais favoris entre deux jours de tournage.


À quoi ressemble votre journée idéale à New York ?


 Il y a de bonnes chances que ma journée idéale à New York commence et se termine par un repas. J’adore l’énergie de la ville : se promener, boire un café, manger, retrouver des amis, voir un film, puis rencontrer quelqu’un d’autre pour encore boire et manger…

Quelle est votre saison préférée à New York ?

Ma saison préférée à New York, c’est l’été. Même s’il fait parfois trop chaud et que les métros sont parfois dégueu, il n’y a rien de tel que New York en été. L’ambiance est unique au monde.

Quel est votre resto préféré à New York ?

Mon resto préféré est le Bar Pitti, dans le West Village. C’est un petit resto italien qui est là depuis des lustres. On n’y prend pas de réservation, mais on y sert mes plats préférés.

Bar préféré à New York ?


J’ai beaucoup fréquenté le Sel Rrose quand je filmais le week-end. C’est un petit bar du Lower East Side où les drinks sont très forts et les huîtres excellentes.

Meilleur endroit où prendre un café à New York ?


Il y a un petit café que j’adorais, le Cafe Angelique, au coin de la rue où j’habitais, dans NoHo. On m’y connaissait, et sitôt que je passais la porte, ma commande était prête.

Quelle est votre adresse préférée pour voir un film à New York ?

Ce serait sans doute l’Angelika Film Center. C’est un endroit chargé d’histoire qui présente tous les grands films du cinéma indépendant.

La température à New York

lundi pluie modérée
14°C Oct 26, 2020
mardi couvert
12°C Oct 27, 2020
mercredi couvert
13°C Oct 28, 2020
jeudi forte pluie
14°C Oct 29, 2020
vendredi forte pluie
8°C Oct 30, 2020
samedi ciel dégagé
6°C Oct 31, 2020
dimanche couvert
13°C Nov 01, 2020
Propulsé par: OpenWeatherMap.org

Réservez tôt pour les tarifs les plus bas vers New York

DeVersDépartType de tarifPrix

Paris (CDG)

New York (LGA)

mai 19, 2021-

mai 26, 2021

Aller-retour/Économie
EUR285*
Vu il y a5heures

*Les tarifs affichés ont été recueillis au cours des dernières 48 heures. Ils pourraient ne plus être offerts au moment de la réservation. Apprenez-en davantage à propos de cette offre. Des frais additionnels liés aux bagages et aux produits et services optionnels peuvent s'appliquer.