Le recyclage à Air Canada

Le recyclage à Air Canada : bien plus qu’une histoire de papier et de canettes en aluminium

Le 29 août 2018



Air Canada est déterminée à réduire son impact environnemental et à en faire plus dans les collectivités qu’elle dessert, en réduisant la quantité de déchets générés par ses activités.

Toutefois, son engagement va beaucoup plus loin que la récupération et le recyclage des articles provenant des centaines de vols effectués quotidiennement.

Lorsque nous avons annoncé, en 2017, que nos employés auraient de nouveaux uniformes, il restait de nombreux articles inutilisés aux anciennes couleurs, et nous devions nous en défaire d’une façon qui aurait le minimum d’impact sur l’environnement, tout en leur donnant une deuxième vie.

« Au Canada, on insiste pour que les entreprises se montrent responsables quant aux déchets qu’elles produisent. À Air Canada, nous tenions à prendre en charge le recyclage des uniformes afin de préserver la sécurité de la marque et l’environnement », a expliqué Chelsea Quirke, chef de service – Programmes de gestion des déchets environnementaux à Air Canada.

L’objectif de la stratégie de gestion des déchets d’Air Canada consiste à réduire de 20 % d’ici 2020 la quantité de déchets envoyés aux sites d’enfouissement. Le programme de recyclage des uniformes a permis à Air Canada de détourner ainsi quelque 240 tonnes d’articles, soit un peu moins que l’équivalent du poids de deux 787-9 Dreamliner vides.

Air Canada collabore avec de nombreux organismes qui transforment, recyclent ou réutilisent nos uniformes excédentaires et usagés.

Brands for Canada est un organisme sans but lucratif faisant partie des nombreux projets auxquels nous collaborons. Sa mission consiste à s’assurer que les Canadiens qui vivent sous le seuil de la pauvreté ont accès à des vêtements adéquats et à d’autres articles de première nécessité afin de vivre de façon décente et prospère. Air Canada aide Brands for Canada à mener à bien sa mission en lui donnant environ 50 000 articles excédentaires, essentiellement des vêtements de base tels que vestons, jupes, pantalons, chemisiers et chemises.

La fabrication de tissu est un processus qui utilise beaucoup de ressources; par exemple, ce tee-shirt que vous portez a nécessité l’équivalent de 27 baignoires d’eau, ainsi que le recours à des substances chimiques et à des teintures qui peuvent pénétrer dans l’environnement.

« Brands for Canada est extrêmement heureuse de son nouveau partenariat avec Air Canada. Ce don exceptionnel de couvertures, de manteaux, de tenues d’affaires et de vêtements de travail neufs nous permettra de fournir une aide précieuse à des milliers de familles canadiennes vivant sous le seuil de la pauvreté », explique Helen Harakas, directrice générale de Brands for Canada.

Une fois que les articles sont livrés à Brands for Canada, l’organisme utilise différentes techniques pour retirer tous les éléments de marque et logos d’Air Canada; cela consiste, entre autres, à couper les étiquettes et à broder par-dessus les représentations de la marque. Brands for Canada distribue ensuite les vêtements sans marque à des personnes dans le besoin qui retournent sur le marché du travail ou n’ont pas les moyens d’acheter des vêtements neufs et des étudiants qui envisagent d’entreprendre une carrière professionnelle.

Les uniformes de pilotes ont, quant à eux, trouvé une nouvelle utilité grâce à Viking Recycling, une entreprise de Toronto. Après avoir enlevé tous les éléments décoratifs et représentations de la marque, l’entreprise a déchiqueté le tissu. Elle a ensuite utilisé le matériau obtenu pour rembourrer des sacs de frappe, qu’elle a remis à des centres communautaires dans la région de Toronto. Ces sacs sont en outre suspendus au moyen de sangles usagées d’Air Canada Cargo.

D’autres organismes nous ont aidés à transformer les uniformes usagés des employés de partout au Canada. Debrand déchiquette le tissu, garantissant ainsi la sécurité de la marque, et réutilise la « charpie » qui en résulte notamment pour le rembourrage ou l’isolation des automobiles. Lorsqu’il n’était pas possible de réutiliser les uniformes, ceux-ci ont servi en partie à produire de l’« énergie à partir des déchets », un processus au cours duquel l’énergie thermique récupérée est convertie en électricité et en vapeur.

Nous avons aussi fait don de nos édredons de la classe affaires à des réfugiés syriens en 2016 et 2017. À ce jour, 11 880 édredons ont été donnés, ce qui équivaut à 16,15 tonnes de matériau. À cela s’ajoutent plus de 11,5 tonnes d’autres textiles, comme des taies d’oreiller, que des écoles et des centres communautaires ont utilisées pour des projets de bricolage.

Et lorsque nous réaménageons l’intérieur de nos appareils, l’entreprise canadienne Mariclaro transforme les matériaux usagés en sacs et en accessoires, notamment des articles en cuir faits à partir des housses de sièges de cinq de nos 777. Des sacs polochons et des sacs à main ont également été fabriqués avec le tissu bleu des cabines. De plus, l’entreprise verse 5 % de tous ses bénéfices à la Fondation Air Canada.

Pour de plus amples renseignements sur les initiatives d’Air Canada en matière de responsabilité sociale, visitez le https://www.aircanada.com/ca/fr/aco/home/about/corporate-responsibility.html.

Les plus récents articles

Les communiqués de presse